Chef de projet éolien

Le Chef de projet éolien est un véritable « chef d’orchestre ».

Il intervient sur des projets de création de parcs éoliens onshore et offshore depuis la prospection du site jusqu’à la construction et la mise en route des installations. Son rôle de pilotage et de coordination sur le projet implique une grande polyvalence et des compétences multiples.

 


 

Missions

Lors de l’avant-projet (étapes préliminaires à la réalisation du projet) :

  • Prospection cartographique et sélection du site d’implantation : étude de la topographie, des sols et du potentiel de production d’énergie du site.
  • Pilotage des études de faisabilité : évaluation des risques techniques, économiques et environnementaux liés au projet. Réalisation d’études d’impact sur le milieu naturel, analyse des contraintes réglementaires et des possibilités de raccordement du site au réseau électrique.
  • Montage administratif du dossier pour l’obtention du permis de construire : animation de réunions publiques, gestion des relations avec les administrations, les élus et les collectivités locales.
  • Coordination des études techniques. Rédaction du cahier des charges et choix de la solution technique en fonction des contraintes environnementales. Spécifications techniques des équipements, dimensionnement des installations et sélection des fournisseurs.

 

Lors de la construction du parc :

  • Suivi du chantier.
  • Coordination des équipes de construction et des sous-traitants.
  • Suivi du planning et contrôle de la conformité des installations vis-à-vis du cahier des charges.

Domaines d’intervention

Le chef de projet éolien conduit généralement des projets d’envergure pouvant déboucher sur l’implantation de plusieurs dizaines d’aérogénérateur de grande puissance sur un même site.

On distingue cependant les projets à terre ou onshore des projets en mer ou offshore. Les parcs offshores sont généralement des projets de plus grande ampleur (plusieurs centaines de MW) utilisant des équipements et des méthodes de construction spécifiques (fondations offshores, réseau électrique sous-marin).


Compétences et qualités requises

Le chef de projet éolien avant tout maîtriser les compétences suivantes

  • Compétences techniques en génie électrique, mécanique et hydraulique.
  • Maîtrise des aspects réglementaires et économiques propres à l’énergie éolienne.
  • Connaissances scientifiques générales en écologie, météorologie, géologie et modélisation.
  • Maîtrise de logiciels spécifiques à la cartographie type SIG MapInfo.
  • Compétences en gestion de projet : capacité à maitriser un budget, à planifier et à déterminer les besoins humains et matériels nécessaires à la réussite du projet.
  • Compétences managériales : capacité à piloter, à coordonner et à fédérer les différents intervenants (bureaux d’étude technique, fournisseurs, entreprises de construction, collectivités, administrations, etc.).

Mais également posséder des qualités telles que :

  • Le goût du contact
  • Le sens des responsabilités et le leadership
  • Le sens de la persuasion : capacités d’argumentation et de négociation.
  • La détermination et la persévérance pour défendre le projet.
  • L’autonomie
  • La rigueur pour le suivi des études et le montage du dossier

Niveau de formation exigé :

Il faut être idéalement titulaire d’un diplôme d’école d’ingénieur généraliste avec option dans le domaine de l’énergie ou d’un master 2 universitaire technique, spécialisé dans les domaines des énergies renouvelables, de l’environnement ou du développement durable.


Vos futurs employeurs :

  • Filiales de grands groupes de l’énergie dédiées aux énergies renouvelables.
  • Développeur de projet et fournisseurs spécialisé dans l’éolien.
  • Bureaux d’études spécialisés et entreprises de construction.
  • Cabinets de conseil.

 


Le sens de son travail : quelles sont les plus-values environnementales ?

Le chef de projet éolien doit avoir une grande sensibilité concernant les problématiques environnementales et le développement durable. Son rôle de « chef d’orchestre » lui confère une importance toute particulière dans la promotion et le développement de l’énergie éolienne en tant que moyen de production d’énergie alternatif.