Conseils et Tendances RH

Comment rythmer votre carrière avec le Consulting ?

Publié le 18/11/2019

La mission d’Assistance Technique (ou Consulting pour l’anglicisme) revêt différentes formes en fonction des périodes de votre vie professionnelle.

Vous n’aurez pas les mêmes attentes à 25, 40 ou à 55 ans, tout comme vous ne serez pas perçu de la même façon par les entreprises.

Pour autant, dans les trois cas, vous aurez une carte à jouer en optant pour le Consulting.

Le Consulting, pour saisir toutes les opportunités en début de carrière

Vous arrivez sur le marché du travail, vous êtes plein d’énergie et votre envie de réussir va de pair avec votre volonté de bien faire. Ce sont des atouts que vous pouvez faire valoir dans le cadre d’une Mission d’Assistance technique.

En effet, le Consulting n’est pas réservé aux profils expérimentés et cela peut être une belle occasion pour lancer votre carrière. Car malgré un marché de l’emploi très dynamique pour les profils qualifiés, il demeure parfois difficile pour les jeunes diplômés d’y faire leur entrée sans expérience.

Dans ce contexte, la mission est souvent considérée comme un tremplin, un accélérateur pour apprendre un métier et se familiariser avec un secteur d’activité.

Pour réussir à obtenir une mission dans le secteur de l’environnement quand on débute, il reste préférable de se faire accompagner par une société d’Assistance Technique spécialiste de ce secteur et connaissant parfaitement ses entreprises clientes.

 

Pourquoi ?

 

  • Car cela va vous permettre de bénéficier de la légitimité de la société d’Assistance Technique auprès des Décideurs Opérationnels (Directeur Ingénierie/BE, Directeur Opération, Directeur Services Support, etc.) qui font d’ores et déjà confiance au prestataire ; facilitant ainsi l’obtention de votre première mission.

 

  • Démarrer dans le monde du travail via une mission chez un prestataire reconnu est également gage d’un suivi régulier et pertinent de votre progression dans la perspective d’une prochaine mission ou d’un prochain poste en CDI.
Le Consulting, pour conserver votre liberté en cœur de carrière

Passer les premières années de vie professionnelle, poursuivre sa carrière en Consulting est souvent un véritable choix. Vous vous demandez pourquoi de nombreux consultants disent non au CDI ? Tout simplement pour conserver la liberté de choisir !

  • Liberté de choisir l’entreprise et l’environnement dans lequel on souhaite évoluer.
  • Liberté de choisir le projet sur lequel on souhaite s’investir.
  • Liberté de gérer sa carrière au gré de sa vie personnelle.

En effet, être Consultant, c’est être détenteur de véritables compétences, d’un réel savoir-faire, et donc être libre d’exercer son talent comme on le souhaite et où on le souhaite.

Le critère de la rémunération peut également être un facteur incitatif pour travailler en tant que Consultant. Effectivement, la rémunération d’un Consultant est la plupart du temps supérieure à une fonction équivalente en CDI chez un client. La raison est simple, le Cabinet rémunère davantage le Consultant en valorisant les critères d’expertise, de disponibilité et de « précarité ».

Nous mettons volontairement le terme de « précarité » entre guillemets car la meilleure garantie pour se prémunir contre le chômage n’est pas le mode contractuel mais le professionnalisme, l’expertise et le savoir-être du Technicien, du Cadre ou du Cadre Dirigeant.

Cette notion est d’autant plus vraie qu’il n’y a pas de chômage dans nos métiers (eau, déchets, ENR, mobilité) pour les profils qualifiés. Au contraire, il y a plus de postes que de candidats disponibles !

Le consulting, pour vous challenger en fin de carrière

Après avoir réalisé de très beaux parcours en entreprises, certains candidats nous disent qu’ils souhaitent « reprendre leur liberté », en choisissant leurs missions et leurs projets.

En fin de carrière, d’autres raisons viennent s’ajouter à cette notion de liberté. Tel que la volonté de transmettre une expertise lors d’une mission de Consulting ou d’une Mission de Transition à haute valeur ajoutée (terme utilisé pour les Managers et Dirigeants).

De plus, les Cadres Dirigeants en Mission de Transition interviennent souvent dans un contexte très challengeant leur permettant de mettre en valeur l’expertise acquise au travers d’une carrière riche. Citons quelques exemples concrets :

  • Fusion d’un service,
  • Migration SI,
  • Regroupement d’actifs industriels,
  • Développement d’un nouveau service ou d’un nouveau produit, etc.

#Témoignage – Florian, Chargé d’exploitation photovoltaïque

{Jeune diplômé, embauché en CDI après 1 an en mission d’Assistance Technique chez un grand acteur des énergies renouvelables}

 

« Il y a un peu plus d’1 an, j’ai été contacté par Imagreen qui m’avait repéré sur l’APEC. Quand on m’a proposé une mission, je ne connaissais pas ce mode contractuel, pour moi, il y avait le CDD et le CDI donc je n’avais pas d’apriori particulier.

 

En réalité ce qui a le plus compté, c’est que la mission qu’on me proposait correspondait exactement à ce que je recherchais. Elle s’inscrivait parfaitement dans la continuité de mon stage, le type de contrat est donc passé naturellement au second plan.

 

De plus, même si le secteur des ENR est en expansion, trouver un CDI directement après ses études c’est parfois un peu compliqué. Je le vois avec mes amis autour de moi, ils sont tous passés par des CDD avant d’être embauchés en CDI.

 

Souvent les entreprises veulent tester les compétences techniques pour ne pas se tromper. D’ailleurs, même dans le cadre de ma mission, je n’ai pas directement fait les tâches exposées dans la fiche de poste. En travaillant sur une mission spécifique (notamment repérer et traiter les défauts sur les parcs) j’ai pu développer mes compétences techniques. Et au bout de 6 mois environ, j’ai vraiment pu occuper le poste de Chargé d’exploitation photovoltaïque avec tout ce que ça comprend (gestion du parc, bilan, suivi de maintenance, etc.).

 

Aujourd’hui, je suis satisfait. J’ai été embauché en CDI et j’ai pu retourner à Bordeaux dans ma ville natale auprès des amis et de la famille. Je considère que la mission a été une chance. Imagreen m’a facilité la tâche en venant vers moi avec exactement ce que je cherchais, j’ai pu entrer dans l’entreprise, y faire mes preuves et enfin atteindre mes premiers objectifs de carrière.

 

Pour avoir été dans cette situation il n’y a pas si longtemps, si je peux me permettre un conseil auprès des jeunes diplômés, c’est de bien choisir son stage et de se renseigner sur ce qu’il est possible de faire après. Au plus vous serez cohérent au niveau de vos expériences, au plus vous aurez de facilités à suivre un plan de carrière correspondant à vos attentes. C’est pourquoi, je pense qu’il faut voir la mission comme une opportunité à saisir. Les expériences sont précieuses, il ne faut pas hésiter à les multiplier.

 

J’aimerais aussi profiter de ce retour d’expérience pour remercier Guillaume (DAF Imagreen) et Jennifer (HR Business Partner) pour leur disponibilité et leur sympathie. »

continuez votre lecture
Ces articles peuvent aussi vous intéresser
Publié le 29/08/2019 - Conseils et Tendances RH
+